Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : zebia13
  • zebia13
  • : Bon ben voilà, après animotion j'ai décidé de faire un vrai blog... Enfin vrai, genre, un truc ou je peux mettre mes boulots, vidéo, photos, textes et poèmes, images et tout et tout! Bon sûr comme d'hab c'est raconté à la Seb alors faut pas m'en vouloir
  • Contact

Musique

Recherche

Vidéos

Accès direct aux vidéos :

MRCD :

Avec une scie

Avec des clous

Avec une hache

Avec un chalumeau

Avec du trichloréthylène

Avec le Tram

Avec une masse

MRCD Matrix

-----------------------

Le Ying et le Yang

Petite bougie



Prison


(Mention spéciale du jury au concours

international du film court)


Emilie
emilie.jpg

Juste un souffle


-----------------------------
Travaux Arts Pla

Explosion
xplodae-copie-1.jpg
Cassette
cassette.jpg
Hors Champ
horschamp.jpg
Pierre Lanier
pierrelanier.jpg

10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 17:28
Que dire?

Que je suis fatigué? Ca ne change pas.
Que je me pose pleins de questions? Ca ne change pas non plus.
Qu'il y a des questions que je ne me pose plus, mais qui me sautent quand même à la gueule? Ca ne change pas...

Est-ce que tout ça changera en vérité?

L'espace d'un instant il y a quelques semaines, j'ai vu le monde différement, et puis tout à coup, tout est redevenu. Comme si j'avais fait un bon dans le passé, plusieurs années auparavent.

Il y a quand même deux ou trois choses qui ont changées entre temps, de un j'ai vu un aperçu différent. De deux j'ai un boulot maintenant, de trois j'ai fini mes études. Mais en définitive il n'a s'agit que de transposer....

A plus grande échelle, ou transposé dans le temps. Tout semble se répéter. Je pourrais me cacher derrière mon petit doigt, me dire que oui c'est pareil, mais pas tout à fait, il y a des différences aujourd'hui. Et c'est vrai, il y a des différences... Mais pour de vrai, rien n'est différent, c'est pire même, j'ai l'impression d'avoir reculé. Ou pas...

Je crois que je voulais m'oublier un peu, passer à une petite vie casanière et paisible. Soirées jeux, soirées crèpes, petite vie à construire. Voilà ce que je voulais faire. Et aujourd'hui le plus grand dilemne c'est que je dois juste accepter. Accepter que non, une petite vie casanière ça n'existera jamais. Une petite vie paisible à se faire oublier, ça n'existera jamais. Ce n'est même pas une question de choix, enfin si ça l'est, mais question de choix que j'ai fait il y a longtemps déjà. Aujourd'hui, quand bien même je voudrais stopper, tout m'y remettrait, parce que rien n'existe en dehors, rien d'autre que la triste monotonie d'une mort à venir.

Et mon petit doigt me dit que la tempête ne fait que commencer. Les forces que nous avons tous engagés là dedans, ne sont rien face à celle que nous allons engager encore.

Mais ça n'est pas tout le plus ennuyeux.

Le plus ennuyeux c'est de savoir que tout ce que j'ai fait jusqu'à maintenant ma conduit ici et maintenant. Comme un long déroullé. Du plus petit détail, aux éléments importants. Toutes les questions que j'avais mises de côté en me disant, boah Seb c'est pas grave tu as merdé, c'est comme ça, tant pis n'y pense plus, toutes ces questions ressurgissent maintenant, car les mêmes situations se reproduisent. Mais l'échelle est bien plus haute désormais. On ne joue plus aux étudiants.

On ne joue plus tout court.

On ne joue pas avec les êtres humains.

Et voilà.

Je suis fatigué, je me pose pleins de questions et les choses qui me paraissaient simple se transforment en de nouvelles complications.
Des quelques personnes qui me permettaient jusqu'à maintenant de sortir un peu de tout ça, il n'en reste vraiment qu'une, mais ce n'est pas toi...


Partager cet article

Repost 0
Published by Zeb - dans Journal
commenter cet article

commentaires

Eloween 12/11/2008 08:43






Je refais le commentaire que j'avais envoyé hier je crois, j'ai l'impression qu'il n'est pas bien passé. A moins que tu ais trouvé inutile de l'affiché pour quelques raisons que ce soit. Mais si ça ne t'est pas utile, ça peut l'être pour d'autres, et c'est pourquoi j'insiste.
En voyant l'article suivant, j'ai eu l'impression que tu ne cherchais pas vraiment de solution, juste le plaisir de te plaindre. Mais tu n'es pas dans une impasse mon grand ! Il y a des gens qui sont dans des situations pire que la tienne ( et oui ça existe ).
Bon voila le commentaire
 
 
Qu'entends-je? Tu n'attends pas le 20 novembre avant de voir si les choses vont s'améliorer ? Je conçois que ce soit long d'attendre 9 jours sur le même rythme … c’est comme essayer de remonter une rivière à contre courrant, ça demande de l’énergie et le résultat est décevant …
Mais as-tu penser que ta tête, plus que tes bras te serais utile ? J’entends par-là que tu peux voir dans cette rivière un unique chemin, qu’il faut remonter pour rejoindre la rive d’où tu viens ( le courrant t’entraînant dans un passé que tu veux « fuir » ), ou bien tu peux voir la rivière comme l’un des chemins possibles pour regagner l’endroit où tu veux aller ( c’est d’ailleurs très important de savoir où on veut aller ). Et comme tu as choisi un chemin qui t’a conduis à cette rivière tu crois qu’il n’y a que par-là que tu peux revenir sur tes pas.
Mais dans la fatigue qui t’anime à force de te débattre et dans la perception de ton environnement tu n’as pas remarqué qu’il y avait d’autres rives, d’autres chemins tout aussi empreintables que celui d’où tu viens, qui vont dans la même direction, le même sens, mais que tu ne peux pas voir si tu ne tourne pas la tête. Tu ne vois pas non plus les branches, les rochers sur lesquels tu peux t’appuyer pour rejoindre cet autre bord.
Pour le moment tu peux te dire « je vais attendre que le courrant me mener jusqu’au prochain rocher ( 20 novembre pour mon exemple ) et j’en profiterai pour stopper ma course un moment le temps de regarder autour de moi et de réfléchir à comment m’en sortir ».
C’est peut-être un peu simplet ce que je dis et tu y as peut-être déjà pensé mais comme tu l’as dis toi-même, c’est toi qui en ai arrivé là et il n’y a que toi qui peux en sortir … à toi d’utiliser toutes tes capacités, toute ton intelligence
Observe ton monde sur un autre point de vue et essaye de trouver tous ce qui pourrait t’être utile  pour changer les habitudes qui ne le sont plus.
Je voudrais juste rajouter que si ton subconscient te rappelle quelques problèmes, questions que tu avais mi de coté, c’est pour te dire «  eh ! seb ! Tu te rappelles hein ? Et ben se sont ces mêmes questions auxquelles il faut que tu répondes pour commencer ! Et, bien évidemment comme tu ne les as pas réglé tout de suite, ben elles sont devenues plus grandes, plus gênantes et plus dur à régler ! Alors hop hop hop n’attends pas trop ! »
 
 

Zeb 12/11/2008 09:55


Je ne filtre pas les commentaires.

Quand on avance en équipe on ne se pose pas la question de ce qu'on peut faire pour se sauver soi même ou pour se faciliter la vie. L'inconvénient avec certaines responsabilités c'est qu'il y a des
gens qui compte, qu'on ne peut pas lacher quoi qu'il arrive et que ces responsabilités personnes ne peut les tenir à sa place.
Ben voilà, les choses sont simple, si un maillon cède, c'est toute la chaine qui cède.
Quand en plus la tension et la solicitation est permanente, il n'y a pas le temps de faire une pose pour s'intéroger. Encore plus quand à chaque pause on voit des pans entier du travail accomplis
qui s'effondrent.

Je l'ai dit hier dans un autre cadre, mais quand on roule à 300 à l'heure sur une autoroute et qu'on veut prendre une petite route de campagne, la seule chose que l'on arrive à faire c'est
s'exploser sur la barrière de sécurité.


lechopied 11/11/2008 13:12

zeb, tu es jeune,plein d'allant, tu veux changerr le monde..comme nous tous, quand on a 20 ans...le monde il change à son rytme.pas au nôtre..et pourtant quand je regarde 1968 et maintenant..que de changements...bien sûr ,on voudrait que cela soit mieux..que cela aille plus vite...40 ans c'est peu et beaucoup à la fois..tu vas apprende la patience..,le renoncement à l'immediateté..au resultat etincelant..l'humilité de passer aprers d'autres..qui feront changements à ta place..mais par la pensée ,tu en seras quelque part l'auteur...emporté par le courant, parfois ta barque s'arrêta, pense à aimer, apprecier les êtres, les hair, un jour, les aimer un autre, c'est cela la nature de nos êtres et des choses.les 2 faces d'une même monnaie qu'est la vie....prends patience,prends courage..mais surtout aies toujours cette petite etincelle qui te feras avancer..pour changer un peu ,passionement le monde..pour le rendre plus juste..plus humain, et plein d'amour entre nous, les humains.bises,ours qui pense souvent à ton combat et à ceux d'autres..!

Articles Récents